« Kokyu Ho » et « Ki »

« Kokyu » désigne la respiration c’est à dire l’échange entre l’inspiration et l’expiration, mais aussi, d’une manière plus globale, l’échange entre les choses.

« Ho » correspond à une méthode, un procédé.

Ainsi, « Kokyu Ho » peut être considéré comme une méthode de respiration et d’échange.

Le « Ki », c’est à dire l’énergie, est censé être véhiculé par le « Kokyu » qui lui permet de circuler.

Nous utilisons les mouvements d’Aïkido pour débloquer notre corps et supprimer les craintes qui bloquent notre mental.

Ceci dans le but de favoriser, entre autres, un écoulement correct du « Ki » à travers le «  Kokyu ».

La relation entre « Kokyu » et « Ki » apparaît donc comme complémentaire et omniprésente pour l’exécution de nos mouvements.

C’est l’intention que nous mettons dans notre pratique, à travers le « Kokyu », qui retient particulièrement mon attention.

En effet, nos intentions ont un pouvoir créateur que nous ne soupçonnons pas toujours mais dont nous sommes responsable.

 

Michel Erb